fbpx
BlogCoup de cœurMusique

Badi présente son nouvel album « MOYI »

939views

MOYI, le nouvel album de BADI

Badi est un rappeur bruxellois d’origine congolaise, connu pour son style unique et son flow percutant. On se souviendra des incontournables morceaux « Mauvaise ambiance » et « Kitendi ».

Il sort en avril dernier son album intitulé « Moyi » (signifiant le soleil, la lumière en lingala). L’album représente une exploration introspective de l’âme de l’artiste, faisant références à ses origines et abordant des thèmes tels que l’espoir, l’amour ou encore l’homosexualité dans le milieu religieux notamment avec le titre « Gabriel ».

L’album se caractérise également par des sonorités variées et une fusion éclectique de styles musicaux. Badi mélange habilement le rap, la Rumba, le groove et les sonorités contemporaines, créant ainsi une ambiance sonore unique et captivante.

BADI

C’est une journée. Une journée qui commence tard parce qu’on s’est couché tard la veille, pour une raison ou pour une autre qu’on a déjà oubliée en se réveillant, donc on est léger et on a envie de profiter de cette nouvelle journée, d’autant qu’il y a du soleil, une chaleur naissante et la promesse d’un jour qui sera beau.
C’est une journée où on croise différentes personnes, en marchant à travers une ville comme Dakar ou Kinshasa, où tout est exacerbé. En Afrique, il ne fait pas chaud, il fait étouffant ; quand il pleut, ce n’est pas une petite bruine mais une terrible averse, aussi courte que dense ; on peut passer son après-midi dans de superbes centres commerciaux étincelants où on s’ennuie ou passer son après-midi au quartier, les pieds dans la boue, à rigoler comme jamais. Rien n’est jamais comme ça devait l’être au départ, rien n’est jamais prévisible là-bas.
Et effectivement, la journée passe, amenant son lot d’histoires improbables mais pourtant réelles, dont cet orage qui oblige à se regrouper à quinze sous un auvent assez large pour trois, où on prend des nouvelles de quelqu’un qu’on connait, dans un mélange de sueur, de pluie et de promesses qu’on se retrouve dès ce soir, à une terrasse pour finir la discussion. Rien n’est jamais grave, tout est toujours bon pour retrouver le sourire.
La soirée arrive, le soleil a fini sa course. C’est à nouveau l’heure où tout est possible. Certains tentent un cop’ pour assurer leur soirée, d’autres se laissent aller à simplement profiter de l’obscurité qui amène l’apaisement et le calme mais aussi les ombres et les doutes, comme quand on se réveille en pleine nuit, tiré d’un cauchemar dont on ne se rappellera pas au matin. De quoi se réveiller tard mais léger, un jour encore. C’est tout ça « Moyi ». BADI

A écouter sans modération sur toutes les plateformes de streaming.

Son compte Instagram.

Vous aimerez aussi cet article.

Leave a Response

X